Les Wu Xing
...ou l'histoire de l'arbre qui mangea une voiture...

En médecine traditionnelle chinoise, il existe une théorie : la théorie des 5 mouvements ou les Wu Xing. À chaque saison, un organe, une couleur, un climat, une planète... et surtout un élément. Nous avons donc, d'après ce principe, 5 éléments : le bois (printemps), le feu (été), la terre (intersaisons), le métal (automne) et l'eau (hiver). Chacun de ces éléments étant donc rattaché à un organe et un viscère : bois, foie/vésicule biliaire ; feu, cœur/intestin grêle ; terre, rate/estomac ; métal, poumon/gros intestin ; eau, rein/vessie.

On parle de 5 mouvements car ce principe est en lien avec la circulation de l'énergie et qui dit circulation dit mouvement. L'énergie du bois est expansive ; celle du poumon se rétracte ; celle du cœur s'élève ; celle de la terre est neutre ; et celle de l'eau descend.

On voit bien que dans notre calendrier, les saisons se suivent et forment un cycle infini. Les choses s'enchaînent, s'entraînent les unes les autres, se nourrissent mutuellement... Toutes choses dans la nature, dans le corps humain répondent à ces cycles. De là, la médecine traditionnelle chinoise a élaboré des interdépendances entre les différents éléments qui composent ces cycles.

IMG_20210321_102251_2.jpg

Donc, dans la théorie des 5 mouvements, on parle du cycle d'engendrement ; du cycle de contrôle qui font partie du fonctionnement harmonieux des éléments entre eux ; du cycle d'oppression ; et du cycle d'offense qui font partie des dysfonctionnements...

Le cycle d'engendrement décrit comment le bois nourrit le feu, qui lui même nourrit la terre. La terre nourrit le métal, qui nourrit l'eau. Et l'eau nourrit le bois... On retrouve l'ordre des saisons, ces principes émanant de l'observation de l'univers et de la nature.

Le cycle de contrôle décrit comment chacun des éléments en contrôle un autre. Permettant à la nature de se réguler... Le bois contrôle la terre ; la terre contrôle l'eau ; l'eau le feu ; le feu contrôle le métal ; et le métal contrôle le bois.

Engendrement
Engendrement

press to zoom
Contrôle
Contrôle

press to zoom
Offense
Offense

press to zoom
Engendrement
Engendrement

press to zoom
1/4

Mais en cas de dysharmonie, il est possible que le bois exerce un contrôle trop important sur la terre ; que la terre oppresse l'eau ; que le feu contrôle le métal de manière excessive ou que le métal, à son tour, oppresse le bois... Mais il est tout aussi possible que la terre offense le bois dans une relation de contôle inversée ; ou que l'eau insulte la terre... Le cycle d'offense, ou d'insulte est le cycle de contrôle qui marche à l'envers.

Il n'est pas toujours aisé de comprendre ce qu'il y a derrière ce cycle d'offence. Dans le cycle d'engendrement, on voit bien que l'eau nourrit ou engendre le bois, que le bois engendre le feu... Dans le cycle de contrôle, on peut aisément comprendre que la terre contrôle l'eau, que l'eau contrôle le feu... Même si les engendrements et contrôles ne nous paraissent pas tous évidents, il y a une certaine logique dans cette vision des choses... Mais dans le cycle d'offence... La terre offence le bois ; le métal offence le feu ; le bois insulte le métal... Ce n'est pas si évident... Avec l'eau qui offence la terre on peut commencer à comprendre le principe... Ça ressemble à une inondation... C'est le résultat d'un gros déséquilibre climatique ou géologique (dans lequel l'homme a souvent sa par)... La nature fait face à un problème hors norme et elle y répond de manière hors norme.Pour illustrer mon propos, je vous propose une petite histoire. C'est l'histoire d'un arbre qui avait mangé une voiture... ou comment « le bois offence le métal ». Voici donc, en image, le résultat de cette relation

d'offense. Cette voiture n'était visiblement pas à sa place. Elle a du tenté de contraindre le bois un moment, dans une relation de contrôle pour le moins injuste... Mais avec son pouvoir de résilience, dame nature a inversé le cyce de contrôle, et l'arbre a englouti l'intruse mécanique...

Ici encore, la nature a du faire face a une dysfonction hors norme. On peut imaginer l'énergie qu'il a fallu à l'arbre pour tenir tête à la féraille. La nature déploit sa force pour retrouver l'équilibre... Maison peut imaginé que ça lui coûte...

On peut imaginer ce qui se passe dans le corps humain quand on ingère une nourriture toxique, lorsqu'on prend des drogues, qu'on se tatoue la peau ou qu'on se met des piercing... Comment notre nature intérieur doit lutter. Quel quantité d'énergie notre corps déploie pour faire face à notre déraison.

Alors prenez soin de vous...

Et faites bien attention au pied de quel arbre vous garé votre voiture...